Restart Esport Sponsor NewGo

L’histoire du Phoenix jaune : Restart Esport Club

Après avoir fait le tour de l’excellent parcours d’Oserv Esport, il est temps de nous focaliser sur l’un de nos partenaires … place à Restart Esport Club !
L’association multi-gaming francophone compte aujourd’hui plus de 1200 followers sur Twitter et repend son nom ainsi que ses couleurs grâce au fameux #RestartWin.

Promouvoir le sport électronique par tous et pour tous !

Avant d’étudier l’histoire de la structure dans ses moindres détails, il est important de re-contextualiser son appartenance à l’esport. Arborant fièrement un blason jaune et bleu, le club au phénix de feu et d’or, constitué de bénévoles venant de tous horizons, est présent sur toutes les plateformes et sur un large panel de jeux mais ne se concentre pas que sur la compétition. Le fun et la performance multijoueur font aussi partie des spécificités de la Team.
Pour ce qui est de l’objectif de l’association, il est simple et c’est en général celui adopté par la plupart des structures amateurs, promouvoir le sport électronique par tous et pour tous !
C’est avec ingéniosité qu’ils choisirent le légendaire et immortel Phoenix comme icone, le tout associé au nom Restart pour rappeler la renaissance. La légende est née.

Sa capacité à voir arriver des gamers en masse sur Twitch a donc été bien exploitée par les fondateurs

Venons-en à la création du club ! Tout commence en 2013, alors que toute la communauté actuellement présente sur les réseaux sociaux n’avait peut-être jamais encore entendu parler d’e-sport, un petit groupe de joueurs Starcraft, présents sur un forum de jeux, se réunissent pour parler indépendance. Après quelques tournois et victoires, l’idée de créer une team e-sport devient intéressante ; c’est le début de Restart Esport Club. Au cours de l’année, aucune présence sur les réseaux sociaux n’est à constater, mais son développement sur les sites de compétitions est fort.
Ce n’est qu’en 2014 que l’organisation, tout juste passée sous loi 1901, reconnaissant une simple structure en association légale, se diversifie et recrute des équipes sur Dota 2, League of Legends ou bien encore Hearthstone, sans oublier le jeu qui lui a permis de s’ouvrir à la compétition, Starcraft 2.
Cette année fut aussi très importante pour le développement de Restart puisqu’elle fut marquée par le lancement de sa chaîne Twitch, alors même que le service de streaming et VOD de jeux vidéo n’existait que depuis 3 années. La capacité à voir arriver des gamers en masse sur Twitch a donc été bien exploitée par les fondateurs de la structure et lui permettra de fixer sa présence sur divers sites.
Pour 2015, les résultats, online uniquement, ont été de bonnes augures pour l’association alors que son développement sur des jeux comme Heroes of the Storm et surtout CS fut mis en place.

Le souhait de se professionnaliser davantage est omniprésent

Jusqu’ici aucune LAN n’avait été réalisée par les joueurs de la Team e-sport, mais c’est sans parler de ses deux Tops majeurs en 2016 sur Hearthstone à l’Atlantic (Top 1), tout d’abord, puis à la célèbre Gamers Assembly (Top 2) !
Pourtant, dans les têtes de tous les dirigeants, le souhait de se professionnaliser davantage est omniprésent, il est donc primordial de s’ouvrir aux consoles de jeux vidéo pour toucher encore plus de personnes. Heureusement, la création d’un roster CoD et d’une équipe Super Smash Bros permettra à l’association de voir plus grand et plus loin.
Son ascension, quant à elle, ne s’arrêtera pas là, puisque le vœu de se faire accompagner par des partenaires fidèles lui donnera l’envie d’aller démarcher certains d’entre eux et de se faire aider pour accroître sa visibilité sur les réseaux sociaux mais surtout de faciliter leur présence en LAN.
En parlant de LAN, le Top 8 à la DreamHack Tours sur Starcraft a permis de considérablement changer l’image et l’opinion qu’avait les gamers de la structure. C’est sans doute le résultat le plus important ramené par l’équipe représentante sur cet opus !
L’année d’après, ce succès fut clairement amélioré avec une présence sur le podium et un Top 3 grandement mérité à la même DreamHack et sur le même jeu. Ajouté à cela un Top 4 à l’ArmaLan en Mars 2018 pour l’équipe Hearthstone et une fierté de la structure, reconnue par les joueurs et les représentants. Mais cette fierté, flamboyante soit elle, n’était pas encore à son comble. En effet, à ce jour, aucun Top majeur n’avait été remporté sur console et le projet de marquer sa représentation sur console n’était pas encore là…
Fort heureusement, la création d’une équipe FIFA et d’une équipe Rocket League, tendant à dynamiser l’ensemble de la structure pour son avenir, l’a comblé dans ses objectifs.
Pour finir, une seconde place au championnat FVPA France (Club Pro FIFA) additionnée à une première place à la VPG L3 NORTH en Août fut bien au-delà des espérances de l’association et importante pour sa réussite.

Le nom Restart est un vieux de l’e-sport et doit être reconnue comme un des précurseurs de la discipline

Avec une ancienneté certaine pour l’organisation, il est logiquement abordable de voir une présence grandissante sur les réseaux sociaux. Malheureusement, pour le moment, la structure plafonne à un nombre de followers en dessous des 2000, ce qui ne lui permet pas d’atteindre un public important. Le financement n’étant peut-être pas assez élevé pour accroître la visibilité et l’envoi des joueurs, il devient maintenant obligatoire pour le Team de mettre en place des plans d’actions pour espérer plus dans l’avenir ! N’oublions tout de même pas que le nom Restart est un vieux de l’e-sport et doit être reconnue comme un des précurseurs de la discipline.

Fabien REMY – Twitter

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Tous les champs sont requis.